Forum RP fantastique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Syura le mauvais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syura

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 06/07/2016
Localisation : Rues

MessageSujet: Syura le mauvais.   Mer 6 Juil - 21:53

Bonjour, je me nome Syura, j'ai 23 ans, en quoi puis-je vous aidez?

Ah, vous voudriez savoir pourquoi je suis là? Je voudrais juste entrer dans la ville c'est possible?

Vous voulez vraiment savoir le pourquoi du comment. Au moins je suis bien à Baochi ? Oui?
Ah bon, je suis rassuré. J'ai l'habitude de me perdre, donc je n'étais pas sure de moi voyez-vous.
Je suis venu en bateau, et on m’a dit d'aller au nord.

Comment ça toute l'histoire? Vous voulez vraiment que je vous raconte tout? Oui évidement... Ça serait pas drôle sinon, hein?
Bon je ne vais pas vous raconter toute ma vie... Mais comment je suis arrivé ici et pourquoi, ça vous va?

Alors voyez-vous, je suis originaire d'un pays au très aux nord de votre île,  légèrement vers l'ouest, vous ne devez pas connaitre son nom je pense. Pour vous exposer rapidement qui je suis, on va dire que mon métier est mercenaire. Je me bats contre des gens pour de l'argent. J'en protège aussi, mais je ne fais pas partit de l'armée, je suis indépendant. Vous voyez de quoi il s'agit ou pas? Vous en avez? Bon très bien, ça de moins a expliqué.

J'en suis arrivé là où je suis car un jour j'ai accepté une mission d'un seigneur du sud de mon pays. Etant de l'extrême nord, j'avais prévue une semaine de trajet pour traverser le pays en marchant avec mon cheval. J'étais relativement large aux niveaux du temps, mais, figurez-vous que, c'est là que ça a coincé... Je n'ai... Aucun! Sens de l'orientation. Mais zéro. Je ne me repère qu'aux étoiles, la nuit donc, mais je voyage toujours de jour, je sais jamais vraiment ou je vais au finale. Ce qui engendre le fait que je me perde souvent, voir tout le temps.

Je suis finalement arrivé aux lieux de la bataille trois semaines après mon départ. Je devais prendre part à une guerre entre deux compté qui s'affrontait pour des terres.  Rien de bien farfelu au finale. Une fois arriver je me rends au château de mon seigneur, voir ce qui s'était passé. Je fus rassuré de voir que c'était le seigneur qui m'avait engagé qui avait vaincu. Grâce à un bataillons de l'armée, il avait écrasé le seigneur d'en face. Comme quoi être de la famille du Dauphin du pays, ça aide ! Une fois en confiance, je vais voir mon seigneur pour le félicité de c'est belle victoire.
Je suis parfois un peu idiot. Je pensais qu'il serait content que je ne me sois pas fait tuer sur le chemin ou dans la bataille. Mais en réalité, il était fou de rage de me voir. Pensant que j'avais déserté le champ de bataille, il m'envoya des gardes pour m'abattre, histoire de punir le courage que je n'aurais, celons lui, pas eu.
Je n'ai pas eu le temps de dire quoi que ce soit, ou d'expliquer mon sens de l'orientation défaillant. Je me suis débarrasser de ces gardes, pour survivre, on est d'accord?  J'avais pas le choix!

Bon, merci d'être de mon coter. Car rendez-vous compte après, le seigneur en question prit peur, il crut que je lui en voulais aussi. J'ai lâché mon épée, en pensant qu'il comprendrait que je ne voulais en rien lui faire du mal.
Idiot que je suis, n'est-ce pas?
Il s'est jeté sur moi à corps perdu avec son épée. Je comprends bien que je n'ai pas un physique très rassurant, je suis grand, j'ai beaucoup de carrure, je suis toujours en noir, une armure t une grosse épée à la main... Mais quand même, j'ai un visage plutôt "sympathique " Pas la tête du type qu'a tué sa famille et son chien. Non?

Cependant... Je ne voulais pas lui faire de mal, si j'avais pu faire autrement je l'aurais fait.
Mais voilà, je l'ai dégagé sur le côté pour ne pas me prendre son coup...
J'ai attendu longtemps qu'il se relève. Vraiment. Je pensais vraiment pouvoir m'expliquer, qu'il comprendrait, pourquoi j'ai fait tout ça, pourquoi j'étais en retard, que j'étais juste pas bien finit à certain niveaux...
Mais...
Il ne s'est jamais relevé.

Je m'en suis même pas rendu compte. Je savais que je venais de faire un truc pas cool. Mais le temps que je comprenne c'était bien trop tard.
Je me suis enfui par une vitre quand les soldats du château se sont rués sur moi. Avec mon épée, j'ai récupéré mon cheval, et je suis partit loin, très loin. Pensant rejoindre ma ville au nord du pays, je suis arrivé à l'ouest. (Oui, vous aurez l'habitude a force,  j'arrive jamais là où c'est prévu) Dans une ville de province au bout de plusieurs jours de cheval et de marche, j'entre dans la ville pensant m'y faire oublier quelques temps.

A peine entré un des gardes me dit : "Hey... Je crois que je vous reconnais.1 " Je lui aie sortit une excuse du genre, "j'étais commerçant ici, y'a quelque temps." Puis j'ai marché visage en bas. En allant à l'auberge j'ai trouvé un portrait de moi, disant que j'étais recherché.

Si seulement ce seigneur n'avait pas été de la famille du Dauphin royal! On ne m'aurait pas autant recherché partout. J'ai repris mon cheval de suite et je suis partit me réfugié dans un "bidon ville " nommé Morio² à coter de la ville portuaire. J'y ait passé de nombreux mois, je protégeais la ville en échange de gîte et couvert.

Au bout de presque un an, j'ai réalisé que je n'allais pas passez toute ma vie dans cette ville, qu'il allait falloir que je parte un jour. Mais pour faire quoi? Et où? Je suis recherché dans toutes les villes digne de ce nom, aux quatre coins du pays.
C'est alors, qu'un jour je suis tombé sur un livre. Echoué au bord de la mer. Ressassant plusieurs des plus grandes épées légendaires... Moi, qui suis épéiste confirmé, j'ai dévorer ce livre des centaines de fois.

Rêvant de manier chacune d'entre elles. Mais parmi toutes ces créations parfaite, il y en avait une, plus parfaite encore que toute les autres. Excalibur !

Tant le fourreau que l'épée. Je savais que le fourreau avait plus grand pouvoir encore que l'épée sacré, mais c'est cette dernière qui me faisait fantasmer.
J'ai redessinez les divers schémas des dizaines et des dizaines de fois. Une lame capable de tout trancher, plus affuté encore que mes sens de combat. Une épée qui ne s'useras, et ne cassera jamais. Quant à son fourreau, tant il sera possédé, l'ont ne pourras être touché par aucune forme d'attaque.
J'avoue ne pas trop aimer ce dernier. Je pense que l'on se bat mieux si l'on a peur d'être touché. Ce n'est pas beau. Si je les possédais, je n'aurais plus peur de rien, je foncerais au centre des ennemis, peu importe leurs nombre. Et toute forme de beauté dans le combat disparaitrait. Ce n'est pas tolérable, un combat doit avoir une harmonie, une réflexion, une intensité, quelque chose qui nous fasse vibrer. Vous comprenez?

Non?  J'aurais dû m'en douter. Rare sont les personnes qui partage mon avis. Le véritable force d’un combat c’est ça beauté ! Ce n'est pas grave. Ahhhh... Bon, pour vous expliquer ça rapidement, disons qu'après j'ai fait des petits boulots autre que de l'épée afin de gagner de l'or. Et dieux sait que je ne suis pas doué pour autre chose, je suis qui plus est, très maladroit. Après nombre de petit boulot peu glorieux, j'ai amassé la somme nécessaire. Je confis ma jument Daphnée à un paysan de confiance, je lui fis mes adieux avant de partir en mer. A la recherche d'Excalibur.
La légende raconte qu'elle se serait perdu en mer il y a des centaines d'années.
Au fils de mes voyages incessant, j'ai réussi à retrouver la trace du bateau qui la transportait. Il était partit d'un port à l'extrême ouest du monde, depuis j'écume toute les îles sur mon chemin pour la retrouver. Quand j'ai entendu que cette île était pleine de richesse non exploité, je me suis dit que c'était peut être la bonne.

J'ai prévus de resté quelques mois ici, aussi je souhaiterais faire réparer mon armure usée par les voyages et la mer. Quand à mon ancienne épée, j'ai bien peur qu'elle ne soit plus réparable.
Voilà, vous connaissez toutes les raisons de ma venue ici, à Baochi.

Messieurs les gardes, puis-je entrer?












1: on est tous arriver à Blancherive et repartit aussi sec à cause de cette phrase la première fois
2: si vous trouver, je vous nome Dieu des pâtes au pesto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 38
Date d'inscription : 07/06/2016

MessageSujet: Re: Syura le mauvais.   Dim 17 Juil - 16:54

Le premier garde qui regarde l'autre avec un aire de dépit total et lasser de cette histoire aussi stupide que l'homme qu'il avait devant lui il haussa les épaules.

Le second garde quand a lui ce retenais un tontinais de rire de la malchance de ce guerrier qui visiblement faisait deux avec l'orientation. il pris tout de même la parole:

Je note alors votre nom lors ce que vous passerez cette porte une marque s'inscrira sur votre peau c'est le Shiru. Cette marque s'active à l'intérieure de Baochi et se désactive quand vous en sortez mais aussi quand vous pénétrer le Donjon. Ainsi vous ne pourrez pas vous battre dans l'enceinte sous peine de sanction par le Shiru... Bienvenue Aventurier-"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baochi.forumactif.org
 
Syura le mauvais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Alerte!Reponse aux magouilleurs et mauvais perdants...
» Comme un mauvais rêve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baochi :: Présentation :: Présentation Personnages :: Joueurs-
Sauter vers: